Retour sur le Communikathon du 23 janvier

Un groupe de participants motivés se sont réunis chez Strategic Design Scenarios par une froide soirée d’hiver avec l’objectif de développer des pistes pour « booster » la communication conjointe des collectifs citoyens et des autorités locales.
Comment mobiliser les habitants d’un quartier pour qu’ils participent aux initiatives durables ? Comment faire valoir les initiatives durables des citoyens et des autorités publiques locales auprès des habitants ? Et enfin, comment mutualiser les ressources/opportunités de communication pour mettre en avant les projets publics durables ainsi que les initiatives citoyennes locales ?

Plus d’une vingtaine de propositions sont ressorties de l’atelier ! Après une séance de vote de préférence, voici quelques idées qui sont ressorties du lot:

RÉSEAUTAGE SMS COLLABORATIF

Constituer un réseau de contacts GSM (SMS, WhatsApp, etc.) pour communiquer avec les habitants qui se branchent peu ou pas sur internet. Pour les hyper connectés, il existe par contre des applications gratuites pour des communications citoyennes locales. Ceux qui sont moins orientés ‘new tech’ pourraient retrouver une liste des contacts, accessible en version imprimée dans un classeur à retrouver dans différents lieux associatifs et à la commune. Pour éviter le caractère intrusif, une solution serait de travailler avec une base restreinte de données et de proposer aux individus inscrits de transmettre les SMS à leurs connaissances.

#QUARTIER

Utiliser l’hashtag Instagram dans la rue pour augmenter la visibilité de initiatives à promouvoir. On pourrait aussi créer un hashtag spécifique par quartier pour renforcer l’identité de celui-ci et l’affiliation de ses habitants. Un concours permettrait de proposer des hashtags à utiliser pour renforcer l’identité du quartier.

TOTEM DE LA TRANSITION & ARBRE À PALABRES

On quitte les réseaux sociaux pour aller sur le terrain…
Installation d’un ‘totem de la transition’ dans l’espace public. Ce totem pourrait être déplacé dans plusieurs coins du quartier. Les messages peuvent progressivement évoluer, être modifiés. Mais comment rendre le totem interactif ? Et comment éviter qu’il soit vandalisé ? Pourquoi ne pas opter pour un objet virtuel ? Ou alors faire en sorte qu’il ait une vie très active, avec des messages souvent réactualisés et adaptés à tous.

L’Arbre est imaginé comme une œuvre d’art extérieure collective: un arbre à idées, à messages où sont suspendus des objets et des textes. Un arbre central par quartier serait sélectionné ou un qui est proche de la Maison communale. Certains arbres des parcs communaux seraient aussi équipés de supports protecteurs où l’on pourrait glisser des mots, des dessins.

LES VOITURES VOUS PARLENT

L’idée ici est de profiter de la flotte des véhicules communaux pour faire de la promo un peu comme c’est le cas avec les trams. On peut imaginer que chaque projet local soit autorisé à ‘customiser’ comme il l’entend une voiture de la commune, ou mieux encore un vélo-cargo si l’administration utilise ce mode te transport. S’il n’est pas possible de redécorer entièrement la voiture, mettre en place un système de fixation à glissière pour insérer des formats standards de type A3 ou A4.

Mais encore …

Un sondage ultra local qui s’appuie sur un réseau de displays digitaux installés dans les quartiers. Les résultats sont consultables sur un site web/Instagram pour refléter l’opinion des habitants/usagers dans un lieu déterminé.

L’organisation annuelle d’une fête de la transition où les associations et les collectifs citoyens sont invités à une grande ‘auberge espagnole’. Cela donne aux collectifs un espace pour présenter leurs projets ainsi qu’un espace d’échange. Sans oublier la convivialité (espace concert et jam).

Pour parcourir l’ensemble des idées, rendez-vous sur la page de l’expérimentation 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *