Rêvons… Comment rendre la Région bruxelloise plus résiliente ?

Par Carol Clara – 21 Solutions

Dynamique locale : Bruxelles Environnement (administration régionale)
Thématique : Budgets participatifs
Expérimentation n°6

Atelier de réflexion sur le budget de ‘grands projets citoyens’

Bruxelles Environnement a souhaité réaliser une expérimentation ‘projective’, ce 25 juin 2019, dans le but d’imaginer des scénarios sur l’appui à apporter pour soutenir des projets et initiatives environnementaux. La mission de l’atelier a donc été d’identifier quelle est la meilleure manière d’utiliser les moyens d’agir de Bruxelles Environnement au près des citoyens et des autorités locales pour accroître la durabilité de la région Bruxelles Capitale.

La discussion a porté sur l’allocation des budgets “Inspirons le quartier“ et celui dédié aux communes et CPAS. Nos ressources: des cas inspirants et l’imagination foisonnante des participants. Étaient présents, plusieurs initiatives citoyennes, des représentants des administrations communales, des échevins, des conseillers communaux, des représentants de la société civile, des associations locales, des coachs d’Inspirons le Quartier et enfin des représentants de différents services de Bruxelles Environnement.

Grande richesse de la discussion et des propositions

Pendant près de 5 heures, nous avons fait remuer nos méninges, discuté, argumenté et amélioré des scénarios pour imaginer une ville plus résiliente et collaborative. Des scenarios éclectiques ont été dessinés lors de cette séance de travail : des appels à projets multi-acteurs qui concernent les citoyens, les pouvoirs locaux et aussi des entreprises locales pour stimuler des projets plus ambitieux ; des assemblées de quartiers et des budget participatifs multi-acteurs et multi-thématiques ; des partenariats administrations régionales – communes – communautés ; etc.

Le fil rouge des scénarios imaginés est la collaboration interinstitutionnelle, ce qui répond au besoin d’imaginer des solutions innovantes et multi facettes aux complexes problématiques et enjeux de la ville.

Nous nous sommes autorisés à rêver (un peu, beaucoup, à la folie), mais nous espérons néanmoins que ces idées et pistes de travail puissent inspirées d’autres manières de faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *